24 juin 2024

Les mesures en emplois administratifs et ITRF prévues pour la rentrée scolaire 2024

Le CSA ministériel (CSA-MEN) s’est réuni le 21 décembre 2023 au sujet des moyens attribués à la rentrée 2024 dans les différentes académies.

Le constat est toujours aussi désastreux pour l’académie de Grenoble :

Malgré les conditions de travail très dégradées pour les personnels ATSS de notre académie avec notamment l’arrivée de RenoiRH, le déploiement à marche forcée d’Op@le, les multiples restructurations des services, les sous-effectifs dans les établissements scolaires car l’administration ne procède pas aux remplacements des collègues et les nombreuses suppressions de postes ces dernières années, notre administration persiste à ne pas vouloir octroyer à notre région académique les moyens nécessaires pour assurer correctement et dans de bonnes conditions d’exercice les missions supplémentaires demandées aux agents !

Sont attribués pour notre région académique :

  • 18 postes en services pour la partie jeunesse, éducation populaire et vie associative (BOP 214) ;
  • 4 postes en services hors jeunesse et sports (BOP 214) ;
  • 0 postes en établissement scolaire (BOP 141)

Pour notre région académique, nous en sommes donc à 11 postes supprimés tous BOP confondus depuis 2019 (hors jeunesse et sports intégrés récemment dans l’EN) suite à la décision de l’Etat de supprimer 400 emplois dans toute la France (dont 4 au SIEC et 40 en administration centrale).

Ces 24 postes crées sur la région académique AuRA feront l’objet d’une répartition à la discrétion du recteur de région académique. Pour le moment nous ne savons pas si des postes seront implantés sur l’académie de Grenoble ou non.

Une fois de plus on nous sort le jeu des redéploiements entre régions académiques, sans jamais pouvoir expliquer les arbitrages et les motifs des ajouts ou suppressions des postes…

Vous trouverez ci-dessous les éléments chiffrés expliqués par le SNASUB-FSU puis les documents fournis en CSA MEN le 21 décembre dernier :